Rechercher

Les séances en Ville : le portrait et son environnement

Pousser les murs, sortir des sentiers battus, sentir le vent sur son boitier, telle est la vie du photographe en extérieur.

Faire des portraits en extérieur est un plaisir pas souvent simple, le photographe n’aime pas les choses simples sinon il ne ferait pas ce métier. Un mentor, un maître, un ami désormais me confiait qu’être photographe se résumait à résoudre tout un tas de problème et c’est vrai.


En ville il n’a aucun répit, votre regard doit être partout et surtout il doit être affûté. En ville la pollution n’est pas seulement olfactive mais surtout visuelle ! Il faut composer son image avec maîtrise et ne pas subir les nombreux éléments indésirables qui composent notre environnement urbain.

Vous devez repérer les panneaux, feu de signalisation, poubelles, poteaux, voitures etc. Isoler son sujet sera une mission délicate.

A l’inerte vient s’ajouter le badaud, parfois immobile, souvent en mouvement, concentré ou alors oisif, il n’est pas votre allié pour les séances portraits.



Il est en revanche indispensable pour les photos de rues ! Un parc ou une terrasse vide c’est triste.

Les caprices de la météo et les lumières changeantes sont l’essence même de la photo en extérieur. Apprendre, comprendre la lumière naturelle est un exercice remarquable et déclinable en heures, en mois ou en saisons.




Venez jouer avec ce qui vous entoure. Le soir, les lumières artificielles jouent avec la lune, lampadaires, néons, phares et vitrines s’offrent à vous !

Osez flirter avec un banc, un coin de mur, un réverbère, un sourire, un regard, une fontaine, un bosquet, un toit ou un moi.

A bientôt au coin d’une rue …






13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout